Accéder au contenu principal

Brexit : la revanche de Napoléon

Malgré toutes ses victoires à travers l'Europe, Napoléon a fini par chuter en 1814 puis en 1815 en raison de son incapacité à faire céder l'Angleterre. Cet adversaire a créé et financé plusieurs coalitions successives des pays voisins de la France, qui ont épuisé l'effort de guerre de l'Empire. Pour faire face à cette menace, Napoléon, après avoir perdu sa flotte à Trafalgar, n'avait plus qu'une solution pour faire plier l'Angleterre : le blocus continental. Cet arme devait priver les Anglais de leur principale ressource, à savoir le commerce. Hélas pour lui, il ne réussit jamais, en dépit de ses armées de douaniers, à faire respecter par les pays européens alliés, de la Russie à l'Italie, en passant par les Pays-Bas et l'Espagne, l'interdiction de commercer avec la Grande-Bretagne. Les dirigeants de ces pays fermèrent les yeux ou encouragèrent la contrebande. Le blocus ne marcha jamais, l'Angleterre se renforça et l'Empire s'épuisa.

Avec le Brexit, c'est la revanche de Napoléon car aujourd'hui c'est le Royaume-Uni qui a décidé, de son plein gré, de se mettre à la merci d'un blocus rendu cette fois-ci étanche par les 50 types de documents différents à soumettre aux douanes pour exporter depuis le Royaume-Uni. Le marché unique européen, si nécessaire au commerce anglais, hier si simplement accessible, se dresse désormais comme une forteresse de bureaucratie. Le petit caporal qui dort aux Invalides n'a pas fini de rire dans ses cinq cercueils de fer-blanc, acajou, plomb, ébène et porphyre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 5 étapes pour obtenir son diplôme d'expert-comptable en VAE

Étape 1/ Télécharger les "livrets" (documents de candidature), les "référentiels" (contenu du programme des trois épreuves) et les circulaires d'explication sur la docuthèque du SIEC Étape 2 :  Envoyer son livret 1 à Monsieur le Président du Jury du diplôme d’expertise-comptable SIEC (Service Intercacadémique des Examens et Concours) Bureau DES 4 cellule « DEC » 7 rue Ernest Renan 94749 ARCUEIL cedex Étape 3 : Attendre la lettre de recevabilité envoyée par le SIEC. Le temps de traitement de la demande est inférieur à deux mois puisqu’en cas de non réponse au bout de deux mois, la non-réponse vaut acceptation. Étape 4 : Préparer son livret 2. Il existe des fiches O (organisation) qui décrivent les organismes dans lesquels on a travaillé, des fiches E (emploi) qui décrivent dans toutes les fonctions que l’on a occupées en quoi vous avez pratiqué les différents thèmes des trois épreuves du DEC (voir ci-dessous) et enfin des fiches C (compé

Le diplôme d'expertise-comptable enfin accessible par les acquis de l’expérience !

Bloqué depuis 2012, l’accès au diplôme d’expert-comptable par la voie de la validation des acquis de l’expérience devient possible depuis le 11 janvier 2019, date de délivrance du premier diplôme. Cette information est de première importance pour les personnes travaillant dans le domaine de l’audit, des finances et de comptabilité : comptables, directeurs financiers, contrôleurs de gestion, professionnels du chiffre et de l’audit.  Ils vont pouvoir faire reconnaître leurs compétences et accéder aux hautes fonctions financières permises par ce diplôme sans avoir à passer les examens ni faire le stage obligatoire. Lire aussi sur le sujet les articles dans : Les Echos  ,  Compta Online , et dans  Actuel EC Rappel sur le diplôme d’expert-comptable Ultime diplôme de la filière des études comptables, le diplôme d’expertise comptable se décroche à bac + 8 et permet d’exercer en tant qu’expert-comptable ou de se préparer au métier de commissaire aux comptes. Le DEC est d

Code de déontologie : un rempart contre la corruption ?

Article paru dans la Revue du financier   n° d'avril 2019 pages 22 à 34 Le rôle des codes de déontologie et de la prévention des conflits d'intérêt dans la lutte contre la corruption Pour lutter contre la corruption, certains observateurs estiment que seulement deux types d’instruments sont légitimes : -           le cadre répressif de l’État (lois fixant des interdictions, enquêtes et répression pénale) ; -           les procédures de détection internes aux organisations (audit interne, contrôle interne, sécurité des systèmes d’information). En bref, seuls les dispositifs contraignants, obligatoires (le hard  ) seraient efficaces. Les dispositifs préventifs, volontaires, d’autorégulation, comme les codes de déontologie et la gestion prudentielle des conflits d’intérêts seraient au contraire peu pertinents. Présentés comme une démonstration de bons sentiments sans portée réelle, deux types de critiques sont émises à leur encontre. La première critique