Accéder au contenu principal

L'homme qui fuyait le Nobel

L’homme qui fuyait le Nobel... jusqu’à Compostelle vient de paraître en Poche (Editions Mon Poche).  Après Fromentin, le roman d’une vie (paru en mars aux Belles Lettres) et son polar Printemps acide (publié en avril chez De Borée), il semble que Patrick Tudoret soit en grande forme pour cette rentrée littéraire.  J'avais beaucoup aimé ce roman lorsqu'il était sorti chez Grasset. 
Laissez vous emporter par le beau style de Patrick Tudoret sur le chemin de St Jacques avec son héros qui fuit la gloire pour soigner ses plaies là où tout prend un sens nouveau. A la minute où vous lirez la dernière ligne de ce si beau livre, vous prendrez vos chaussures de marche, votre bâton et votre sac de dos et vous irez vous aussi vous guérir de ceux que vous aimez et qui sont partis.

Je ne suis pas le seul à l'avoir aimé lorsqu'on lit la presse unanime sur ce roman :
« Magnifique, lumineux. », Olivier L’hostis, Librairie L’Esperluète, Chartres, Coup de cœur de France 2/Télématin« Sensible et profond », Etienne de Montety, Le Figaro littéraire« Magistral ! Un des plus grands romans parus cette année », Coup de cœur de François Maillot, DG de la librairie La Procure
« Un voyage très fort, bouleversant. », Victoria Monfort, Voyage au bout de la nuitchaîne C8« Le trait est brillant, le portrait admirable. », Philippe Renonçay, Service littéraire« L’un des tout meilleurs romans de la rentrée », émission L’esprit des lettres, chaîne KTO
« Le roman généreux d’un écrivain talentueux. », Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo« Un choc littéraire, un véritable cadeau. », Radio Notre Dame
«  Drôle et profond », Alain Favarger, La Liberté, quotidien suisse
« Des lettres qui sont de magnifiques cris d’amour comme on n’ose plus en écrire dans la littérature contemporaine. », Bruno Frappat, La Croix
.../...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 5 étapes pour obtenir son diplôme d'expert-comptable en VAE

Étape 1/ Télécharger les "livrets" (documents de candidature), les "référentiels" (contenu du programme des trois épreuves) et les circulaires d'explication sur la docuthèque du SIEC Étape 2 :  Envoyer son livret 1 à Monsieur le Président du Jury du diplôme d’expertise-comptable SIEC (Service Intercacadémique des Examens et Concours) Bureau DES 4 cellule « DEC » 7 rue Ernest Renan 94749 ARCUEIL cedex Étape 3 : Attendre la lettre de recevabilité envoyée par le SIEC. Le temps de traitement de la demande est inférieur à deux mois puisqu’en cas de non réponse au bout de deux mois, la non-réponse vaut acceptation. Étape 4 : Préparer son livret 2. Il existe des fiches O (organisation) qui décrivent les organismes dans lesquels on a travaillé, des fiches E (emploi) qui décrivent dans toutes les fonctions que l’on a occupées en quoi vous avez pratiqué les différents thèmes des trois épreuves du DEC (voir ci-dessous) et enfin des fiches C (compé

Le diplôme d'expertise-comptable enfin accessible par les acquis de l’expérience !

Bloqué depuis 2012, l’accès au diplôme d’expert-comptable par la voie de la validation des acquis de l’expérience devient possible depuis le 11 janvier 2019, date de délivrance du premier diplôme. Cette information est de première importance pour les personnes travaillant dans le domaine de l’audit, des finances et de comptabilité : comptables, directeurs financiers, contrôleurs de gestion, professionnels du chiffre et de l’audit.  Ils vont pouvoir faire reconnaître leurs compétences et accéder aux hautes fonctions financières permises par ce diplôme sans avoir à passer les examens ni faire le stage obligatoire. Lire aussi sur le sujet les articles dans : Les Echos  ,  Compta Online , et dans  Actuel EC Rappel sur le diplôme d’expert-comptable Ultime diplôme de la filière des études comptables, le diplôme d’expertise comptable se décroche à bac + 8 et permet d’exercer en tant qu’expert-comptable ou de se préparer au métier de commissaire aux comptes. Le DEC est d

Code de déontologie : un rempart contre la corruption ?

Article paru dans la Revue du financier   n° d'avril 2019 pages 22 à 34 Le rôle des codes de déontologie et de la prévention des conflits d'intérêt dans la lutte contre la corruption Pour lutter contre la corruption, certains observateurs estiment que seulement deux types d’instruments sont légitimes : -           le cadre répressif de l’État (lois fixant des interdictions, enquêtes et répression pénale) ; -           les procédures de détection internes aux organisations (audit interne, contrôle interne, sécurité des systèmes d’information). En bref, seuls les dispositifs contraignants, obligatoires (le hard  ) seraient efficaces. Les dispositifs préventifs, volontaires, d’autorégulation, comme les codes de déontologie et la gestion prudentielle des conflits d’intérêts seraient au contraire peu pertinents. Présentés comme une démonstration de bons sentiments sans portée réelle, deux types de critiques sont émises à leur encontre. La première critique